Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Christophe Verkest blog
  • Le Christophe Verkest blog
  • : Un peu de tout sur n'importe quoi. Sérieusement sans se prendre au sérieux.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 15:16

Publié dans le Courrier Picard le 2 mars 2015

La bêtise humaine me laisse parfois sans voix. Heureusement je travaille dans la presse écrite. J’ai toujours trouvé très surprenant qu’un spectacle sportif puisse déchaîner des réactions violentes et cela n’épargne personne. Pour avoir beaucoup fréquenté les enceintes sportives, je sais que des gens bien sous tous rapports peuvent se transformer en parfaits hystériques dès que le coup d’envoi d’un match est donné. Et pour être tout à fait franc, je me suis moi-même surpris, devant ma télé, à martyriser mon canapé pour essayer d’aider l’équipe de France de rugby à extirper le ballon d’une mêlée ouverte. Mais cela est toujours resté entre mon canapé et moi. Il ne me viendrait jamais à l’idée de frapper mon voisin parce qu’il soutient les petits bonhommes en maillot vert plutôt que ceux en bleu ou de prier à très haute voix un arbitre de regagner au plus vite le petit coin. Alors quand je vois qu’à Argœuves, un match de football féminin, « entre amies », selon le président d’un des clubs concernés, a fini en baston pour un coup franc jugé litigieux, les bras m’en tombent. Essayant néanmoins de toujours positiver, je me suis dit que dans leur lutte pour la reconnaissance de l’égalité des sexes, les femmes avaient aussi le droit d’essayer de rattraper les hommes sur le front de l’imbécillité. Jusqu’à ce que je m’aperçoive que le principal responsable de la bagarre était un spectateur mâle. Raté ! Au royaume des abrutis, les hommes gardent encore une longueur d’avance.

Partager cet article

Repost 0
Published by chblogacricri
commenter cet article

commentaires