Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Christophe Verkest blog
  • Le Christophe Verkest blog
  • : Un peu de tout sur n'importe quoi. Sérieusement sans se prendre au sérieux.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 17:11

Publié dans le Courrier Picard le 30 mars 2015

Mauvaise surprise. À plusieurs reprises, des candidats à des émissions de téléréalité ont exprimé, dans nos colonnes, leur déception, voire leur colère, après leur expérience télévisuelle. Outre que ce besoin qu’ont de plus en plus de gens de vouloir « passer à la télé », quitte à y vendre un peu de leur âme, ne cesse de me surprendre, je les trouve un tantinet crédules. Peut-être se laissent-ils simplement abuser par ce nom de « téléréalité ». Parce que s’il y a un truc qui ne tient pas de la réalité, ce sont bien ces émissions. Déjà, souvenez-vous, la première d’entre elles consistait à enfermer dans une grande villa plusieurs jeunes personnes, pas nécessairement sélectionnées pour l’importance de leur QI, et à les filmer 24 heures sur 24. Vachement réelle comme situation. Chacun sait que l’on fait cela tous les jours. Et puis dans la vraie vie, impossible de couper au montage les moments de vie que l’on ne veut pas voir pour ne garder que les « meilleurs ». Dans la vraie vie, la rencontre avec les gens qui partagent notre quotidien n’est pas le fruit d’un casting. Celui qui tend à sélectionner les profils qui feront le buzz, qui permettront de créer de toutes pièces des psychodrames à la noix (et je reste poli). Dans la vraie vie, on n’a pas, accrochée à nos basques, une équipe de télé au moment de faire la cuisine ou de déclarer, dans le pré, sa flamme à l’élu(e) de son cœur. Bref, il n’y a rien d’étonnant à ne pas se reconnaître dans ce théâtre jamais de très bon goût. Et puis, il ne faut jamais oublier ce que nous disaient nos parents à l’époque de notre téméraire jeunesse : quand on joue avec le feu, on se brûle

Partager cet article

Repost 0
Published by chblogacricri - dans L'imparfait
commenter cet article

commentaires