Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Christophe Verkest blog
  • Le Christophe Verkest blog
  • : Un peu de tout sur n'importe quoi. Sérieusement sans se prendre au sérieux.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 17:48

Publié dans le Courrier Picard le 17/11/14

Ils n’ont pas de chance non plus les commerçants de la rue des Otages. Sous l’ancienne municipalité, les voitures ne pouvaient pas passer, ou si peu dans cette rue et ce n’était pas bon pour le commerce. Maintenant elles peuvent passer mais ne peuvent pas stationner et ce n’est toujours pas bon pour les affaires. Étrange réalité économique d’ailleurs que celle qui veut que les commerçants de cette artère se plaignent de la piétonnisation alors qu’à deux pas de là, les grandes enseignes se battent pour avoir pignon sur une rue où ne passent pas de voitures. Mais bon, là n’est pas la question et ces commerçants se souviennent qu’avant les véhi-
cules pouvaient stationner place René-Goblet. Certes, mais avant il y avait aussi un parking devant la gare, les voitures passaient rue des Trois-Cailloux et même place Gambetta. Des voitures sans airbag, ni pot catalytique. C’était l’époque où l’on fumait au bureau et où les pots de départ ne se faisaient pas au jus d’orange et au cidre doux. Et en plus, Jim Morrison n’était même pas mort. Bref, tout ça c’était avant. Depuis les villes n’ont cessé de grandir, de se densifier et d’accueillir de plus en plus d’automobiles. Et l’on ne peut pas indéfiniment les laisser toutes s’engouffrer dans ce goulot d’étranglement que sont les centres-villes en faisant croire à leurs conducteurs qu’ils vont trouver pile poil une place devant le magasin où ils ont décidé de faire leurs achats. Et l’actualité de la rue des Otages est là pour nous rappeler que ces réels problèmes de circulation ne se régleront ni en adoptant une position dogmatique genre « vous irez tous en bus ou à vélo », ni en décrochant simplement un sens interdit au bout d’une rue.

Partager cet article

Repost 0
Published by chblogacricri - dans L'imparfait
commenter cet article

commentaires