Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le Christophe Verkest blog
  • Le Christophe Verkest blog
  • : Un peu de tout sur n'importe quoi. Sérieusement sans se prendre au sérieux.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 17:56

Publié dans le Courrier Picard du 19/01/15

Que les gens sérieux aillent voir ailleurs si j’y suis. Quelqu’un qui propose dans son programme électoral de « vraiment mettre trois cailloux dans la rue des Trois-Cailloux », moi, ça me fait rire. Aussi n’ai-je été ni surpris ni choqué que nos lecteurs élisent Nicolas Belvalette, personnalité amiénoise de l’année. Voilà un monsieur qui à la tête de la liste du Parti sans cible avait réuni
lors du premier tour des élections municipales, 801 voix, soit 2,17 % des suffrages exprimés. En plus, il n’était même pas dernier ! Pas mal, pour une liste qui proposait également d’élargir le créneau horaire de l’apéro mais aussi, et à la lumière des événements d’aujourd’hui; ça prend tout son sens, 'l’érection d’un monument aux morts de rire". Il y a au moins deux leçons à retenir de cette nomination par nos lecteurs. La première c’est que les membres de partis politiques, élus divers ou qui aimeraient le (re)devenir, ont du pain sur la planche pour regagner la confiance et la crédibilité que leur accordent de moins en moins les Français. Autant que le chiffre croissant des abstentions et celui de l’inquiétante montée de l’extrême droite, le fait qu’une frange des électeurs leur préfère de joyeux loufoques qui tournent, avec talent, le petit jeu politique en dérision, devrait les interpeller et leur faire mesurer la largeur du fossé qui les
sépare des « vrais gens ». Et la seconde leçon c’est que même, ou plutôt surtout, à une époque où l’on assassine des dessinateurs de presse, les Français ont envie de rire. D’ouvrir régulièrement cette soupape de sécurité, de déverrouiller les zygomatiques. De ne jamais oublier que s’il faut faire les choses sérieusement, il est essentiel de ne pas se prendre au sérieux. Bref, de s’autoriser à prendre le parti d’en rire.

Partager cet article

Repost 0
Published by chblogacricri - dans L'imparfait
commenter cet article

commentaires